Cinéma Audiovisuel

Enseignement optionnel de la seconde à la terminale, 3H/semaine.

Tournage du documentaire « Au départ »

Tournage du documentaire « Au départ »

Qui peut s’inscrire ?

Quelle que soit leur future orientation en première (bac général ou STL), tous les élèves motivés et curieux, ayant un véritable intérêt pour l’image et le son  et donc si possible déjà une sensibilité artistique (même balbutiante !) : s’inscrire à l’option CAV, c’est en effet avoir la possibilité de voir autrement ou de découvrir des films extrêmement variés, d’hier ou d’aujourd’hui, dans tous les genres, en salle ou au lycée, et d’en réaliser avec toutes sortes d’appareils (caméras d’amateurs ou de professionnels, appareils compact ou reflex, téléphones portables…)

Il est préférable d’intégrer l’option dès la seconde, mais, s’il reste des places,il est permis de s’inscrire en première et en terminale.

CAV 02

Pour faire quoi ? Pourquoi ?

- Pour acquérir des connaissances pratiques, théoriques et historiques sur le cinéma et ses différents métiers :

  • En seconde, on étudie ainsi plus précisément la très riche et essentielle notion de l'écriture du plan, les émotions au cinéma.
  • En première, on s’intéresse à la fiction et récits, ainsi qu'à la cinéphilie et la programmation.
  • En terminale, on développe l'engagement critique, les formes et les enjeux du sujet à l'écran.

- Pour être ainsi capable de créer des courts métrages : documentaires, reportages, films expérimentaux ou de fiction : dès la seconde, on aiguise sa sensibilité et sa curiosité…  pour être peu à peu capable (au niveau du bac) non seulement d’écrire, de tourner et de produire des films  courts au sein d’une équipe mais de les présenter, d’en justifier les partis pris.

- Pour exprimer sa sensibilité en images et en sons : les essais ou les films réalisés correspondent à des désirs d’expression, accompagnés par les enseignants spécialisés du lycée mais aussi par des intervenants professionnels variés : réalisateurs, chefs opérateurs, maquilleuses, monteurs, etc. Quant aux acteurs, ils sont le plus souvent issus des options facultatives ou de spécialité théâtre de secondes, premières ou terminales du lycée. Des exercices variés avec des élèves des options danse ou musique peuvent également être pratiqués.

CAV 03

- Pour savoir décrypter et développer son sens critique et sa créativité face aux images et aux flux audiovisuels de plus en plus nombreux, voire aujourd’hui incessants…

CAV 4

- Pour acquérir des compétences utiles pour le lycée et la vie professionnelle :

  • travailler en groupe (un film se fait le plus souvent à plusieurs !) et en relative autonomie
  • faire preuve d’initiative (les projets hors option sont encouragés)
  • planifier et gérer le projet complexe de la réalisation d’un film (tenue de plans de travail rigoureux, connaissance et respect des lois propres à l’audiovisuel, etc.)
  • en accepter les responsabilités (sur le plan humain et sur le plan matériel) et les délais.

 

Où et quand ?

 

Les cours se déroulent 3 heures par semaine, entre le lundi et le vendredi, avant tout au sein du lycée, dans une salle informatique équipée.

Occasionnellement, des cours peuvent avoir lieu dans les structures partenaires : Cinéma du Théâtre avant tout (Partenaire officiel), mais aussi éventuellement la Médiathèque ou la MJC de Narbonne…

CAV 05

- des déplacements exceptionnels dans ou hors temps scolaire peuvent requérir votre collaboration pour des tournages en extérieur, à Narbonne ou dans les environs ou pour des rencontres, des festivals, des visites de tournage…

CAV 06

Quelques citations…

 « Le cinéma, c’est du stylo, du papier et des heures à observer le monde et les gens.» (Jacques Tati)

« Le cinéaste pense avec les yeux et les oreilles, le peintre avec les mains.» J.L.Godard

« Au cinéma, vous écrivez pour séduire, pour que les gens sortent de chez eux alors que sur le petit écran vous écrivez pour ne pas les heurter et qu’ils restent devant leur poste. » (G. Bitton)

« Le cinéma semble devoir toujours osciller entre deux tendances : la capture plus ou moins brute du réel (le document) et la construction d’un espace imaginaire (le rêve) » (P. Bonitzer)

« Ce qui m’a donné envie de faire des films, c’est de raconter des histoires de manière absolue (c’est-à-dire en empruntant comme un voyou à tous les arts) (…) Un film réussi, ça tient du miracle. C’est un équilibre tellement fragile. C’est lié aux émotions, qui peuvent être universelles.» (Patrice Leconte)

« L’art du cinéma consiste à s’approcher de la vérité des hommes, et non pas à raconter des histoires de plus en plus surprenantes. » (Jean Renoir)

« Quand je fais un film j'ai un but : l'originalité, qu'elle réside dans l'histoire ou dans la forme.» J.To

Remerciements

Merci à la DRAC, Mme F. Caudrelier et E. Bultel, à la DAAC, Mme Bartolini et V. Marie et à l’Inspection, Mme R. Pages, IA et  L. Vautherot, pour leur soutien pédagogique et financier.

Merci à notre Partenaire, le Cinéma du Théâtre : plus particulièrement à son Directeur, D. Massadau, à son Administrateur, F.Burgy, et à J. Roux et M. Demunter, responsables du secteur cinéma,  pour leur soutien et leur dévouement !

Merci à la MJC, A. Nestor et L. Bremaud, et à la Médiathèque de Narbonne, S. Panis et P.Schwab, pour leur précieuse collaboration.

Merci à Languedoc-Roussillon Cinéma, A. Boulard et N. Degouzon, pour leur aide et leurs invitations !

 

 

Légendes des images (hors photos de l’option) :

1. L’Homme d’Aran (Flaherty, 1934). 2. Citizen Kane (Welles, 1941). 3. Sherlock Holmes 2 (Ritchie, 2011). 4. Daniel, une vie en bouteille (Briand, 2012). 5. Oslo 31 aout (Trier, 2013). 6. Consciousness of light (J. Turell, 2006). 7. Publicité pour un téléphone portable. 8. The veiling (Bill Viola, 1995).